Les Glénans font leur transition alimentaire

Il y a du changement sur la table pour Les Glénans. Alors qu’elle célèbre cette

année ses 75 ans, l’école de voile reste au plus près des sujets d’aujourd’hui et fait un nouveau pas dans le respect de son environnement. Elle s’engage pour une alimentation durable, saine et respectueuse des producteurs. Tom Daune, Délégué Général explique : « Cette démarche pose la question de la responsabilité des Glénan. Nous sommes bien sûr une école de voile mais c’est aussi bien plus que ça. Nous avons toujours encouragé une certaine sobriété dans nos modes de vie. C’est le cas sur la gestion de l’énergie, de l’eau, des déchets. C’est probablement un héritage de notre histoire et du choix de nous implanter sur des sites isolés et parfois insulaires. Aujourd’hui, c’est l’alimentation que nous souhaitons mettre en cohérence avec cet engagement.»

Dans les bases de l’école, la nourriture est ainsi repensée dans toute sa chaîne, de sa production jusqu’à l’assiette. La priorité est ainsi donnée aux produits locaux. Ce choix de la proximité limite l’empreinte environnementale des aliments mais surtout, il soutient les producteurs locaux. Le bio est aussi plus présent alors que les produits ultra-transformés – telles que les barquettes de lasagnes – sont bannis. Autre changement important, une réflexion est menée pour réduire la part carnée (viande, poisson) tout en respectant les apports nécessaires à une activité physique soutenue. Un soin particulier est également apporté au goût afin que le repas reste un moment de plaisir et de partage.

Une démarche soutenue par les adhérents

Cette petite révolution a un impact sur la vie de l’école car il faut revoir l’approvisionnement, le conditionnement et former le personnel pour proposer des menus variés et de qualité. Le « Collectif les pieds dans le plat »,

page2image5195600