Objectif Route du Rhum pour Roland Jourdain et We Explore

Vainqueur à deux reprises de la Route du Rhum, le skipper Roland Jourdain annonce aujourd’hui son intention de participer à la prochaine édition de la mythique transatlantique. Pour cette édition 2022, « Bilou » change de catégorie et s’inscrit dans la catégorie « Rhum Multi » à bord de We Explore, un catamaran de 60 pieds – 18m28 – intégrant des fibres de lin. « Je trouve génial d’être au départ avec un bateau qui montre qu’il existe d’autres possibilités de faire les choses. Depuis plus de 40 ans, le Rhum a ouvert la voie sur les évolutions majeures de la course au large. Je remercie mes premiers partenaires – groupe Bureau Vallée accompagné de son Fonds de dotation Bureau Vallée pour une planète heureuse, Terre de lin et le groupe Grand Large yachting– de me suivre dans cette aventure pour montrer qu’un autre chemin est possible pour les années à venir » explique Roland.

L’évidence du Rhum

S’aligner au départ de la Route du Rhum est une évidence pour Roland Jourdain dont l’histoire personnelle est intimement liée à la transatlantique. « la photo finish entre Malinovsky et Mike Birch lors de la première édition – en 1978 reste un souvenir très fort » souligne Roland qui a participé à trois reprises et réussi l’exploit de s’imposer par deux fois – 2006 et 2010 – en IMOCA.

Aujourd’hui, ce Rhum est chargé de bien d’autres messages que celui de la performance pure. Le bateau, « une ile de solutions » selon les propres termes d’Erik Orsenna, veut démontrer que l’innovation technique, associée à de nouveaux usages, peut permettre de « tracer un nouveau sillage » selon l’expression chère à Roland.

Le Rhum offre aussi l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur le fonds Explore créé avec Sophie Vercelletto. Basée à Concarneau (29), la structure héberge depuis 2013 les explorateurs du monde de demain tels qu’Under The Pole, le Low-tech Lab, Plastic Odyssey ou encore Captain Darwin qui vient de s’élancer pour un tour du monde de 4 ans sur les traces du célèbre naturaliste.

Un bateau né dans les champs

Avant d’être au départ de la Route du Rhum, dans un an, le chemin est encore long pour Roland et l’équipe Explore. C’est en effet la première fois qu’un catamaran de cette taille intègre autant de fibres végétales. « La fibre de lin présente beaucoup d’avantages. Elle est produite en circuit court, a des propriétés proches de celles de la fibre de verre et est beaucoup moins énergivore à produire. Elle participe également à stocker du carbone» résume le skipper qui étudie ce matériau depuis une dizaine d’années. La construction de We Explore a débuté en septembre au sein du chantier Outremer (groupe Grand Large Yachting), à la Grande Motte, et la mise à l’eau est programmée au printemps 2022. Avant cela, Roland et son équipe ouvrent leurs portes à de nouveaux partenaires qui, eux aussi, voudront embarquer dans cette aventure.

Roland Jourdain, skipper :

Que représente la Route du Rhum pour vous ?
« J’ai une histoire particulière avec la Route du Rhum. Avant d’imaginer la courir un jour, quand j’avais 14 ans, cette photo finish entre Malinovsky et Mike Birch m’a profondément marqué. Cette même année 1978 c’est aussi la marée noire de l’Amoco Cadiz sur les plages de Portsall. Ce sont des souvenirs fondateurs de mon parcours qui se rejoignent aujourd’hui. Le rêve de participer au Rhum s’est concrétisé en 2002 puis avec les deux victoires en 2006 et 2010. Je serai toujours lié à cette course. »

En quoi cette édition est-elle particulière ?

« Je suis heureux de m’engager sur ce bateau là car j’ai fait mon chemin intérieur. Je trouve génial d’être au départ avec un bateau qui montre qu’il existe d’autres possibilités de faire les choses. Depuis plus de 40 ans, le Rhum a ouvert la voie sur les évolutions majeures de la course au large. J’espère montrer qu’un autre chemin est possible pour les années à venir. On n’a jamais mis autant de fibre végétale dans un bateau. Nous avons au sein de Kairos une bonne expérience. L’équipe du chantier Outremer, qui assure la construction a une expertise très forte comme celle de Terre de Lin dans la matière. Les calculs sont réalisés par le cabinet VPLP. Tous les signaux sont au vert ! C’est un plaisir extrême de prendre le départ de la Route du Rhum sur un champ de lin ».

Est-ce qu’une troisième victoire est possible ?

« Tous les coureurs et les explorateurs vous le diront, la première victoire sera déjà d’être au départ. La construction de We Explore est un vrai pas en avant et l’année à venir sera intense. L’objectif de ce projet va beaucoup plus loin que la ligne d’arrivée du Rhum, comme l’illustreront les actions menées avec Bureau Vallée accompagné de son Fonds de dotation Bureau Vallée pour une planète heureuse, très engagé dans le développement durable. La victoire sera d’agrandir l’équipage, terriens ou marins, nous sommes tous des “merriens”! We Explore est pensé comme un bateau performant. Je découvre cette catégorie « Rhum Multi » et j’ai très hâte d’aller jouer avec mes amis et néanmoins concurrents. »