Arnaud Boissières, premier inscrit sur le Vendée Globe 2020

Les inscriptions pour la prochaine édition du Vendée Globe sont ouvertes et déjà, Arnaud Boissières, a complété son inscription. A plus d’un an du prochain départ, le skipper de La Mie Câline – Artisans Artipôle est ainsi le premier et – à ce jour – le seul inscrit selon l’organisation. « Il y aura beaucoup d’inscrits et je tenais à m’engager tôt. C’est un message pour mes partenaires et, lorsque tu es basé aux Sables d’Olonne, Vendéen, c’est important » confie Arnaud. Le marin prendra le départ de son quatrième Vendée Globe consécutif, un exploit jamais réalisé jusqu’à maintenant. Arnaud a en effet terminé tous ses tours du monde depuis sa première participation, en 2008.

Pour compléter son inscription, il est nécessaire de rassembler un certain nombre de documents mais aussi – et surtout – de justifier d’une expérience solide en solitaire. Dans le cas d’Arnaud, cette qualification a été obtenue grâce au dernier tour du monde mais il fallait également se qualifier à bord de son nouveau bateau, ce qui a été réalisé lors de la dernière Route du Rhum.

Les 420 jours qui restent avant le départ de ce nouveau tour du monde seront denses pour Arnaud et son équipe. Avec le mois de septembre débute une saison sportive chargée qui embarque Xavier Macaire sur la prochaine Transat Jacques Vabre. Les deux hommes participent en ce moment au Tour de Bretagne, en Figaro. Ils auront tout juste le temps de sécher leurs cirés qu’ils seront à Lorient au départ du Défi Azimut, cette fois à bord de La Mie Câline – Artisans Artipôle. Le programme sportif n’a pas encore été dévoilé mais Arnaud estime qu’il va parcourir près de 20 000 milles, en solitaire ou en équipage réduit à bord de son monocoque dans les 12 prochains mois.

Interview d’Arnaud Boissières :
« Avec le nombre d’inscrits, c’était important pour moi d’y être tôt et c’est aussi un message pour mes partenaires. Quand tu es basé aux Sables d’Olonne, Vendéen, c’est important. C’est aussi une préoccupation de moins à un an du départ et ça me permet d’être à 100 % sur la préparation sportive.  Côté sportif, il faut avoir terminé le Vendée Globe ainsi qu’une Transat en solitaire, ce que j’ai fait avec la Route du Rhum. »