Un équipage omanais engagé sur le Tour de Bretagne

Le Tour de Bretagne à la voile qui s’élance samedi de Saint-Quay-Portrieux est une grande première pour le projet Oman Sail qui célèbre cette année ses 10 ans. Pour la toute première fois, un équipage 100 % omanais va prendre le départ d’une épreuve majeure de course au large, à bord d’un Figaro Beneteau 3. Le Tour de Bretagne est la dernière épreuve du circuit Figaro et rassemble les meilleurs marins français avec 37 bateaux au départ.

Cette saison 2019 est une année charnière dans le programme offshore d’Oman Sail, hébergé par la structure de Franck Cammas depuis fin 2018. L’ambition du programme est en effet de permettre aux Omanais de participer aux plus grandes courses en totale autonomie.

Les deux coureurs, Sami Al Shukaili et Ali Al Balushi sont des piliers du programme Oman Sail qu’ils ont intégré peu après sa création, en 2008. Sami – ancien haltérophile – possède une grande expérience de la course au large, navigant notamment aux côtés de Sidney Gavignet. Cette année, il a franchi un nouveau cap pour passer du rôle d’équipier fiable à celui de skipper du Figaro 3.

« J’ai beaucoup appris depuis que j’ai rejoint le programme Oman Sail mais cette année, j’ai appris encore plus que ce que je pensais. Il y a la météo, la stratégie, les manœuvres et tout ce qu’il faut savoir faire seul. C’est un grand défi » explique le marin. A quelques jours du départ, il prépare soigneusement sa navigation, conscient que la zone est parsemée de dangers et que naviguer, parfois de nuit, dans ces eaux demande une attention de tous les instants.

« Je suis très très heureux de faire cette course. C’est la plus grosse épreuve de la saison pour nous. La Bretagne est une région où la voile est très importante et je suis heureux d’être au milieu de ces marins. Je suis confiant mais j’ai un peu de stress car il y a beaucoup de rochers par ici, il faut être particulièrement vigilant » poursuit-il.

Il peut compter sur son co-skipper, Ali Al Balushi, un autre pilier de la voile omanaise. Avec neuf participations au Tour de France à la Voile, Ali est réputé comme un équipier polyvalent et il été retenu en début d’année pour participer au programme course au large d’Oman Sail.

Afin de les aider à appréhender au mieux cette grande première, Thierry Douillard les épaulera à terre pendant cette épreuve notamment pour la préparation de la navigation et météo sur chaque étape.

Malgré ce bagage solide, les deux hommes se gardent bien de tout objectif de résultat : « Mon objectif est de bien naviguer, en sécurité et d’aller vite. Le résultat n’est pas du tout dans ma tête » résume Sami.

Le départ de la première étape, en direction de Saint Malo, sera donné samedi. Le Tour de Bretagne à la Voile s’achève le 14 septembre à la Trinité sur Mer.

Interview de Sami Al Shukaili :

« Je suis très très heureux de faire cette course. C’est la plus grosse épreuve de la saison pour nous. La Bretagne est une région où la voile est très importante et je suis heureux d’être au milieu de ces marins. Je suis confiant mais j’ai un peu de stress car il y a beaucoup de rochers par ici, il faut être particulièrement vigilant. Nous l’avons vu hier en terminant le convoyage. Je suis impatient de prendre le départ et fier de faire partie du premier équipage intégralement omanais. J’ai beaucoup appris depuis que j’ai rejoint le programme Oman Sail mais cette année, j’ai appris encore plus que ce que je pensais. Il y a la météo, la stratégie, les manœuvres et tout ce qu’il faut savoir faire seul. C’est un grand défi. Je vais préparer les étapes très calmement et dans le détail. Je validerais tout ça avec Thierry (Douillard, ndlr) mais c’est à moi de le faire car c’est moi qui serais à bord. Mon objectif est de bien naviguer, en sécurité et d’aller vite. Le résultat n’est pas du tout dans ma tête. Si je navigue bien, le résultat sera là. »