L’extraordinaire à portée de main avec Water Expeditions

Et si c’était le dernier des privilèges pour les amoureux de la mer ? Découvrir des plages désertes, des lagons à perte de vue et des vagues parfaites, encore ignorés du reste du monde. Cette promesse d’aventure, c’est celle de la société Water Expeditions qui conçoit des séjours adaptés pour les fans de kite surf. « C’est un concept que j’ai en tête depuis une dizained’années » explique Jean-Charles Galey (JC). Créateur d’une école de kite sur l’Île Maurice, il décide de proposer ces voyages haut de gamme – jusque-là réservés aux pro-riders – au public des passionnés. Pour cette nouvelle aventure, il s’associe avec Pierre-Kosciusko-Morizet (PKM), co-fondateur du site Price Minister et avec Julien Radic.

« Les gens qui font du kite vont sur des sites connus et reconnus mais où il y a souvent beaucoup de monde. On leur propose de sortir des sentiers battus et de vivre ce qu’ils voyaient jusque-là dans les magazines » poursuit JC qui a déjà testé des spots sur tous les continents. L’aventure est hors du commun mais reste ouverte aux pratiquants réguliers puisque le niveau minimum demandé est l’autonomie. « J’ai été séduit par l’idée d’aller dans des endroits où il n’y a pas trop de monde, tout en étant bien encadré. Ce sont des choses que je n’aurais jamais faite sans JC pour les organiser. C’est un besoin qu’ont de plus en plus de gens » complète PKM.

Le kite surf est important bien sûr mais c’est surtout l’amour de la mer qui est au centre avec chaque jour de nouvelles activités comme le surf, le paddle ou la chasse sous-marine. « Tous les jours, on va sur ou sous l’eau » poursuit JC qui rêve de former des « watermen », ces passionnés qui vivent la mer sous toutes ses formes.

Trois destinations hors du commun

L’offre est en cours de constitution mais – dès cette première année – Water Expeditions propose trois destinations différentes. D’un bout à l’autre de l’Océan Indien, les riders peuvent ainsi tracer leurs sillages sur les lagons à perte de vue de Madagascar ou sur l’archipel de St Brandon, véritable joyau de biodiversité situé entre l’île Maurice et les Seychelles. Ces sites coupés du monde sont rendus accessibles grâce à la Curieuse. Ce navire d’exploration habitué aux rigueurs des mers australes offre tout le confort et la sécurité requise pour ce type de voyage. Le troisième séjour se déroule dans le Sud de l’Indonésie, à Sumbawa, et saura séduire les amoureux de vagues puissantes. Sur chacun de ces sites, les riders bénéficient de matériel récent et parfaitement adapté aux conditions météos.

La sécurité au cœur du dispositif

L’approche de Water Expeditions est d’offrir les meilleurs standards de sécurité, même sur les sites les plus reculés. « Mon rôle est de sécuriser le spot avec un bateau à moteur et d’anticiper sur les évolutions météos. Je balise le sentier » explique JC qui souhaite transmettre cette prudence à ses stagiaires. Au-delà de cette dimension préventive, un urgentiste se joint à l’aventure pour assurer les premiers soins si nécessaire. Un médecin du SAMU est par ailleurs disponible en permanence pour veiller sur le groupe à distance tout en tenant compte des spécificités locales.

Après plusieurs mois consacrés aux repérages, l’activité démarre dès cet automne avec plusieurs séjours sur Madagascar, St Brandon et l’Indonésie. De nouvelles destinations sont à l’étude ailleurs dans le monde. Les moins frileux auront même peut-être droit à des voyages au-delà du Cercle Polaire.