Deux fois plus d’Oman sur le Tour Voile 2018

Dans deux semaines, les équipages de la 40ème édition du Tour Voile seront réunis à Dunkerque et, pour la première fois, deux bateaux aux couleurs d’Oman Sail seront au départ. Le premier trimaran, skippé par Thierry Douillard est aux couleurs de l’EFG Sailing Arabia – The Tour et vise à faire la promotion de cette épreuve qui se déroule au cœur du mois de février le long des côtes omanaises.

Cette équipe, 5ème de la dernière édition, a toutes les qualités pour grimper sur le podium. Les internationaux – Douillard, Morrison, Richard – sont parmi les meilleurs au monde et ils peuvent compter sur des équipiers omanais au mieux de leur forme. Ali Al Balushi et Abdulhaman Al Mashari (Abdou) sont devenus des habitués du Tour aussi à l’aise à Dunkerque ou Quiberon que dans les eaux chaudes du Golfe d’Oman. Pour Thierry Douillard, la maitrise technique sera primordiale cette année puisque les stadiums ont plus d’importance que jamais. « Il faut travailler les départs, les manœuvres, les transitions. L’objectif est d’abord de passer dans chaque Super Finale, et ensuite de la gagner » résume-t-il.

Le second bateau est skippé par un nouvel arrivant, Pierre Le Clainche. Le jeune trentenaire, habitué des bateaux à foils, succède à Cédric Pouligny dans sa mission de formation et il apprécie de naviguer avec ces marins omanais « agréables et disciplinés ». « Cédric a fait un gros boulot de formation et je le remercie » salue Pierre qui a déjà participé à trois Tour Voile. Le skipper a convaincu dès sa première prestation au sein de la maison omanaise avec une 13ème place sur le Grand Prix de l’Ecole Navale. Sur le Tour, il sera accompagné par Gurvan Bontemps qui prendra la barre lors des raids. Ce second bateau qui embarque des marins omanais en début de carrière n’a pas de prétentions de podium. L’objectif est avant tout de former les marins de demain et de permettre à Yasser, Sami et Haitham d’atteindre, un jour, le niveau des locomotives Ali et Abdou.

Thierry Douillard :

Le Tour Voile privilégie les stadiums. Il faut donc travailler les départs, les manœuvres, les transitions. L’objectif est d’abord de passer dans chaque Super Finale, et ensuite de la gagner. C’est bien d’avoir deux bateaux cette année car le projet est d’avoir des marins omanais compétents. Ça va leur donner du temps de navigation. Le Tour dure 17 jours avec 15 jours de compétition, c’est du condensé.

Pierre Le Clainche :

Les marins omanais avec qui j’ai pu naviguer sont très agréables et disciplinés. Cédric a réalisé un incroyable travail de formation et je le remercie. On a maintenant une semaine d’entraînement entre nous et c’est obligatoire. C’est là que se gagne ou se perd le Tour. On va peaufiner les derniers réglages. On a la chance de s’entraîner avec Thierry et son équipe. On bénéficie de l’expérience de Thierry sur la navigation et de celle de Mathieu Richard sur tout ce qui concerne la préparation d’une épreuve comme le Tour. C’est notre locomotive, ils nous tirent vers le haut.

Thierry Douillard (co-skipper)
Stevie Morrison (co-skipper)
Mathieu Richard
Ali Al Balushi
Abdulhaman Al Mashari

Pierre Le Clainche (skipper)
Gurvan Bontemps
Yasser Al Rahbi
Sami Al Shukaili
Haitham Al Wahaibi